Comment améliorer ses ventes en optimisant l’aménagement de sa pâtisserie ?

Comment améliorer ses ventes en optimisant l’aménagement de sa pâtisserie ?

La pertinence d’une pâtisserie ne se mesure pas seulement à travers le goût de ses gâteaux. Plusieurs éléments peuvent en effet affecter sur les ventes d’un telle enseigne. Il existe une technique infaillible qui permet de vendre dans une pâtisserie comme dans n’importe quel magasin : le merchandising. Cette technique, qui peut se traduire par aménagement de lieu de vente, est largement utilisée dans la grande distribution. Elle également d’excellents résultats dans les commerces de proximité. Explications.

Les notions de base du merchandising en pâtisserie

Le merchandising consiste à mettre en avant certains produits et de cette manière, booster les ventes dans un magasin. Autrement dit, il s’agit d’une technique marketing qui vise à présenter les produits dans les meilleures conditions possibles afin de capter l’attention du client et provoquer un acte d’achat. On peut l’appliquer lors d’un aménagement de pâtisserie, dans l’objectif de faire de ventes additionnelles, d’optimiser la rentabilité de sa boutique ou d’augmenter les ventes de produits à forte marge.

Un agencement de pâtisserie doit donner la possibilité de respecter la règle des cinq B : le bon produit, au bon endroit, en bonne quantité, au bon prix et avec la bonne information. Pour pouvoir proposer le bon produit, il faut réfléchir à son offre, à sa clientèle et à sa position géographique. Un bon agencement doit aussi être conçu de manière à rendre tous les produits accessibles au client afin de lui faire découvrir l’intégralité de l’offre.

Lors d’un agencement de pâtisserie, il est recommandé de prévoir deux types de zones : la zone chaude et la zone froide. La première, qui est à réserver aux produits à forte marge, pouvant provoquer un achat d’impulsion ou à forte marge, est la plus accessible au regard : entrée de la boutique, vitrine bordant la file d’attente, près de la caisse, présentoirs du milieu… La seconde est, quant à elle, moins exposée : haut ou bas d’étagères, fond de la boutique. Elle est destinée aux produits qui se vendent tous seuls. Il est aussi conseillé de changer régulièrement la disposition des produits pour obliger le consommateur à passer en revue l’ensemble avant de trouver celui qu’il recherchait.

Les tendances du moment

Tout comme les beaux boutiques qui misent sur des techniques précises pour mettre en avant les produits et services, le monde des pâtisseries et autres enseignes de gâteries se doivent également de suivre la tendance. En outre, pour rendre sa pâtisserie attractive, il faut jouer sur les cinq sens de la clientèle afin d’optimiser l’intérêt des passants. Les produits doivent être visuellement attirants, avoir une odeur alléchante, être délicieux à la dégustation, être agréables au toucher, tandis que le fond sonore doit être propice à la détente et à la convivialité. De nombreux professionnels optent pour des présentoirs ouverts comme des bibliothèques de chocolats ou des murs de pain pour renforcer l’impression de transparence. Le vendeur se placera alors à côté du client, et non plus derrière une vitrine.

Lors d’un agencement de pâtisserie, le mobilier et l’identité visuelle permettent également à créer une atmosphère particulière. Au-delà de l’aspect tendance, l’ambiance du magasin doit refléter les valeurs de l’artisan et de son enseigne. Pour ce faire, mettre en avant son savoir-faire à travers des spécialités ou encore des suggestions du jour. Mais on peut aussi miser sur le décalage en balayant les idées reçues, par exemple en choisissant une déco industrielle. La mise en scène des produits permet au client d’imaginer certaines situations, par exemple une présentation « comme chez soi », avec des assiettes et des ustensiles de cuisine. De quoi alimenter les intérêts pour les plus grands curieux et les plus gourmands !

Miassa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.